Il est temps de renverser le cours de l'histoire

TPL_IN
TPL_ON
Hits: 1543

Manifeste du FMA
Il est temps de renverser le cours de l'histoire

http://forumalternatives.org

Il est temps de renverser le cours de l'histoire

Le sort de l'humanité est en jeu. Les progrès scientifiques et les avancées techniques, fleurons du savoir, servent les intérêts d'une minorité au lieu de contribuer au bien-être de tous. Leur usage écrase, marginalise, exclut d'innombrables êtres humains à travers le monde et détériore l'environnement. L'accès aux ressources naturelles, particulièrement du Sud, reste sous le contrôle des centres et fait l'objet de pressions politiques et de menaces de guerre. Il est temps de renverser le cours de l'histoire.

Il est temps de mettre l'économie au service des peuples.

Aujourd'hui, l'économie ne fournit les biens et les services que pour une minorité. Dans sa forme contemporaine, elle rejette la majorité de l'humanité dans des stratégies de survie, allant jusqu'à refuser le droit à la vie à des centaines de millions de personnes. Fruit du capitalisme néo-libéral, sa logique construit et accentue les inégalités. À force de croire dans la vertu auto-régulatrice du marché, elle renforce le pouvoir économique des riches et augmente le nombre de pauvres. Il est temps de mettre l'économie au service des peuples.

Il est temps d'abattre le mur entre le Nord et le Sud

Les monopoles du savoir, de la recherche scientifique, de la production de pointe, du crédit, de l'information, garantis par des instances internationales, créent une polarisation chaque jour grandissante dans le monde et à l'intérieur de chaque pays. Enfermés dans des logiques de développement culturellement destructrices, physiquement insoutenables et économiquement dépendantes, de nombreux peuples ne peuvent ni définir eux-mêmes les étapes de leur évolution, ni construire les bases de leur propre croissance, ni assurer l'éducation de leurs jeunes générations. Il est temps d'abattre le mur entre le Nord et le Sud.

Il est temps d'affronter la crise de civilisation

es objectifs limités de l'individualisme, l'univers fermé de la consommation, l'invasion du productivisme et pour d'autres, la recherche obsédante de la simple survie quotidienne, occultent les grands objectifs de l'humanité, ceux du droit à la vie, de la libération de l'oppression et de l'exploitation, de l'égalité des chances, de la justice sociale, de la paix, de la spiritualité, de la fraternité. Les progrès de la biotechnologie font resurgir les débats sur la nature et les finalités de l'existence humaine. Il est temps d'affronter la crise de civilisation.

Il est temps de refuser le pouvoir de l'argent

La concentration du pouvoir économique entre les mains des entreprises transnationales porte atteinte à la souveraineté des États. Elle est une menace pour la démocratie, dans chaque nation et à l'échelle de l'univers. La prédominance du capital financier ne met pas seulement en danger l'équilibre monétaire mondial. Elle contribue à transformer de nombreux États en véritables mafias. Elle encourage les sources occultes de l'accumulation capitaliste: narco-trafic, commerce des armes, réseaux de prostitution. Il est temps de refuser le pouvoir de l'argent.

Il est temps de transformer le cynisme en humour

Les cours de bourses s'emballent quand les travailleurs sont licenciés. La compétitivité se construit sur l'élimination de consommateurs. La courbe d'excellence des indices macro-économiques correspond à l'accroissement du nombre de pauvres. Les encouragements des instances économiques internationales vont à ceux qui, en adaptant leur économie, creusent en même temps le fossé entre les classes et voient se multiplier les conflits sociaux. L'aide humanitaire internationale s'engouffre chez ceux que l'on a réduit au désespoir. Il est temps de transformer le cynisme en humour.

Il est temps de reconstruire et de démocratiser l'État

Le démantèlement de l'État, le rétrécissement de ses fonctions, les privatisations à outrance débouchent sur la démoralisation du service public, l'affaiblissement des secteurs éducatifs et de santé et finalement sa mise sous tutelle par les intérêts économiques privés. La mondialisation néo-libérale tend à éloigner l'État des populations, à encourager la corruption. Elle en fait un instrument répressif au service de ses objectifs. Il est temps de reconstruire et de démocratiser l'État.

Il est temps de refaire des citoyens

es millions de personnes n'ont pas le droit de vote parce qu'elles sont des immigrants et des millions d'autres ne votent pas, par dépit, découragement, crise des partis, sentiment d'inutilité ou exclusion de la vie politique. De multiples influences et interventions détournent souvent le sens des élections. Mais la démocratie est plus que des élections. Elle est participation à tous les niveaux de la vie économique, politique et culturelle. Il est temps de refaire des citoyens.

Il est temps de recentrer les valeurs collectives

a modernité véhiculée par le capitalisme et idéologisée par le néo-libéralisme a détruit ou bouleversé les cultures existantes. Elle fait éclater les solidarités, ébranle les convictions et promeut à leur place l'exaltation de l'individu performant mesuré à l'aune de son succès économique. Au lieu d'être un facteur d'émancipation pour l'ensemble des peuples, elle débouche sur une crise de l'éducation, sur des violences sociales et sur des explosions de mouvements identitaires stériles, nationalistes, ethniques ou religieux. Il est temps de recentrer les valeurs collectives.

Il est temps de mondialiser les luttes sociales

’internationalisation de l'économie pourrait signifier un pas en avant considérable pour les échanges matériels, sociaux et culturels entre les humains. Aujourd'hui, dans sa forme néo-libérale, elle est un cauchemar qui hante les victimes du chômage, les jeunes qui s'interrogent sur leur avenir, les peuples écartés du système de production, les nations soumises aux ajustements structurels, à la dérégulation du travail, à l'érosion des systèmes de sécurité sociale et à l'élimination des réseaux de protection des plus faibles. Il est temps de mondialiser les luttes sociales.

Il est temps de réveiller l'espoir des peuples

artout dans le monde s'organise la résistance, se mènent des luttes sociales et se prennent des initiatives alternatives. Partout, des femmes, des hommes, des enfants, des chômeurs, des exclus, des opprimés, des ouvriers, des paysans sans terre, des communautés victimes du racisme, des pauvres urbains, des peuples indigènes, des étudiants, des intellectuels, des migrants, de petits commerçants, des hors castes, des classes moyennes en déclin, de simples citoyens, se lèvent pour affirmer leur dignité, exiger leurs droits humains, faire respecter le patrimoine naturel et pratiquer la solidarité. Certains ont donné leur vie pour ces causes et d'autres vivent l'héroïsme au quotidien. Certains reconstruisent un savoir lié aux situations concrètes, d'autres expérimentent les formules d'une économie renouvelée, certains jettent les bases d'une autre politique, d'autres sont les créateurs d'une nouvelle culture. Il est temps de réveiller l'espoir des peuples.

Le temps des convergences est arrivé

onvergence des luttes, convergence des savoirs, convergence des résistances, convergence des initiatives, convergence des esprits, convergence des coeurs, vers un monde de justice et d'égalité, d'invention et de progrès matériel, d'optimisme et d'épanouissement spirituel. Ce monde, nous pouvons le construire en trouvant des alternatives viables au néo-libéralisme et à la mondialisation unilatérale, alternatives basées sur les intérêts des peuples et le respect des différences nationales, culturelles et religieuses. Le temps des convergences est arrivé.

Le temps d'une pensée créatrice et universelle s'ouvre devant nous

L'analyse des conséquences économiques, sociales, écologiques, politiques et culturelles de l'organisation économique actuelle permettra de la délégitimer. La recherche de l'équilibre entre l'initiative personnelle et la poursuite des objectifs collectifs ouvrira des pistes à des formules nouvelles. L'étude de l'expansion des secteurs non marchands, celle de techniques de production qui respectent le bien-être de ceux qui les utilisent, celle de la nature et de l'organisation du travail, sont autant de facteurs qui contribueront à créer une société plus humaine. Le temps d'une pensée créatrice et universelle s'ouvre devant nous.

Le temps de l'action est déjà entamé

La démocratie n'est plus seulement un but pour l'organisation des sociétés. Elle apparaît aussi comme la clé du fonctionnement des mouvements sociaux, des partis politiques, des entreprises, des institutions, des nations et des organes internationaux. Elle est progressivement expérimentée comme une contribution essentielle au respect des intérêts populaires et à la sauvegarde de la sécurité nationale et internationale. L'ouverture d'espaces à toutes les cultures, parce qu'elles forment le patrimoine de l'humanité, permet de dépasser progressivement les replis identitaires réducteurs. L'existence d'États démocratiques, compétents et transparents est considérée comme la base du rétablissement de leur pouvoir régulateur. Des regroupements économiques et politiques régionaux fondés sur la complémentarité interne sont perçus comme de meilleures réponses aux besoins réels des populations, comme une solide alternative à la mondialisation néo-libérale et comme base de l'organisation de la sécurité collective. Renforcer et démocratiser les institutions internationales, régionales et mondiales s'avère un objectif réalisable, condition du progrès du droit international et de l'indispensable régulation des relations économiques, sociales et politiques au niveau mondial, surtout dans des domaines tels que le capital financier, la fiscalité, les migrations, le désarmement. Le temps de l'action est déjà entamé.

Voilà pourquoi les signataires de ce manifeste appuient la création du Forum mondial des Alternatives. Il s'avère aujourd'hui indispensable de créer un réseau de personnes engagées, d'organisations populaires, de mouvements sociaux, de centres d'études. Le moment est venu de constituer un forum des forums existants à travers le monde. Réfléchir et travailler ensemble, appuyer les luttes sociales porteuses d'avenir, encourager les alternatives viables à la mondialisation néo-libérale, diffuser les résultats des travaux et des expériences, sont devenus des impératifs. Nous croyons qu'il est possible de construire une démocratie universelle, respectueuse de l'identité et de la dignité de tous les êtres humains. Nous invitons tous ceux qui le peuvent à signer ce manifeste, à adhérer au Forum et à y faire participer les mouvements et institutions partageant ces idéaux. Il est temps de renverser le cours de l'histoire.

Joomla templates by a4joomla