Le Forum du Tiers Monde

TPL_IN
TPL_ON
Hits: 12707

Brève présentation de l’organisation

 

  • Objectifs

 

Crée en 1975, le Forum du Tiers Monde rassemble des intellectuels engagés soucieux non seulement de poursuivre et d’approfondir le débat sur les différentes alternatives possibles en matière de développement (lui même considéré dans toutes ses dimensions économiques, sociales, politiques et culturelles) mais encore d’avoir à travers ces débats un impact réel sur les sociétés concernées.

 

 

Le Forum du Tiers Monde mobilise environ mille personnalités en Afrique, Asie et Amérique latine dont les seuls noms témoignent de la notoriété à la fois comme penseurs créatifs, capables de synthèse et de formulations fortes et comme hommes/femmes d’action par leurs contributions à la formulation des politiques, soit en qualité d’experts soit en celle de leaders d’opinions et de mouvements sociaux.

 

Le Forum du Tiers Monde est actif depuis prés de trente ans, opérant comme un réseau d’intellectuels des trois continents, engagés dans les débats concernant le développement, défini en termes sociaux (développement au bénéfice des peuples) capables de promouvoir la démocratie dans toutes ses dimensions (avancées démocratiques politiques, droits sociaux, droit de la femme etc.). L’articulation entre ces exigences opérant dans les conditions concrètes et spécifiques de chaque peuple et nation et les tendances générales opérant au niveau mondial constitue l’axe central de ces débats qui portent sur les stratégies macro-économiques, les formes de gestion micro-économiques, tous les aspects de la vie sociale comme ils portent sur les questions majeures qui concernent le système mondial (l’économie mondiale, les rapports Nord-Sud, les problèmes de l’environnement, les questions de sécurité nationale et régionale, la géostratégie).

 

L’objectif du Forum du Tiers Monde est d’identifier les termes d’alternatives concrètes et de formuler des recommandations de politiques à mettre en œuvre dans les différents domaines des recherches poursuivies. Ces alternatives et recommandations ne doivent pas être le produit d’équipes de recherche isolées, mais être la résultante d’interactions entre la théorie et la pratique, associant l’analyse scientifique des problèmes et des défis d’une part, et les objectifs stratégiques des mouvements sociaux d’autre part.

 

Dans cet esprit le Forum du Tiers Monde opère comme un réseau associant d’une part des organisations de ce qu’on appelle la société civile et d’autre part des centres de réflexion équipés pour la poursuite de l’analyse scientifique des questions posées par les mouvements.

 

Ce choix est pour le Forum du Tiers Monde fondamental. Il procède de l’idée que le monde réel n’est pas transformé par la réflexion académique « pure » mais par les activités des acteurs sociaux. Néanmoins le Forum du Tiers Monde considère que mieux ces acteurs sont équipés intellectuellement pour analyser des défis auxquels ils sont confrontés, meilleures seront les formulations de leurs objectifs et recommandations, avec des chances plus marquées d’être crédibles, possibles et de faire avancer les sociétés dans les directions souhaitées.

 

· Impact

 

Au delà de ce qui est acquis par la diffusion des ouvrages publiés par le Forum du Tiers Monde et ses partenaires, le Forum du Tiers Monde organise et/ou participe à de nombreux débats qui en renforcent l’impact.

 

Cet impact s’est manifesté dans le rôle que le Forum du Tiers Monde remplit dans l’essor des mouvements sociaux à travers le monde, plus particulièrement visible à partir de la seconde moitié des années 1990.

 

Dans cet esprit le Forum du Tiers Monde comptait parmi les organisations qui ont créé ensemble le Forum Mondial des Alternatives au Caire en 1997. Le secrétariat de ce Forum Mondial des Alternatives est assuré conjointement par le CETRI (Louvain la Neuve, directeur François Houtart) et le FTM (Samir Amin et Bernard Founou).

 

Le Forum du Tiers Monde et le Forum Mondial des Alternatives ont pris l’initiative, en association avec d’autres (le Monde Diplomatqiue et ATTAC) d’organiser à Davos en Janvier 1999 un « autre Davos » alternatif, en contraste avec le forum néo-libéral dont l’agenda et les propositions ont, à cette occasion, fait l’objet de critiques formulées par un large échantillon d’organisations et de mouvements sociaux (syndicats, organisations paysannes, mouvements de femmes, ONG et centres de réflexion).

 

L’initiative de cet « autre Davos » a trouvé un écho renforcé dans la création du Forum Social Mondial dont les trois premières manifestations se sont déroulées à Porto Alegre (Brésil) en 2001, 2002 et 2003 comme à Hyderabad (2003). Le Forum du Tiers Monde et le Forum Mondial des Alternatives sont activement associés au développement du Forum Social Mondial.

 

Le Forum du Tiers Monde est présent dans beaucoup des fora majeurs, nationaux, régionaux et mondiaux. Sa contribution aux débats majeurs de notre époque est remarquée.

 

  • Stratégie et domaines d’activités proposés

 

La stratégie d’intervention du Forum du Tiers Monde est définie tous les trois ou quatre ans par l’Assemblée Générale qui réunit les coordinateurs de ses activités principales .

 

Le programme du Forum du Tiers Monde en cours a été formulé au cours des ateliers majeurs tenus à Dakar et au Caire (Avril 2001) et des réunions de l’exécutif du Forum Mondial des Alternatives tenues en 2002 et 2003.

 

Ce programme intégré couvre un éventail large de recherches spécifiques en réponse aux différentes dimensions de la réalité sociale. Comme :

- La nouvelle question agraire et l’avenir des sociétés paysannes du tiers monde.

- La nouvelle question ouvrière et la reconstruction de l’unité du front du travail.

- Droits des peuples et droit international des affaires.

- La gestion des ressources de la planète, le pétrole, l’eau.

- Pour un dialogue authentique entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen orient.

- Nouvelles conceptualisations de la régionalisation dans le Sud.

- L’Afrique dans le système mondial, dimensions économiques et politiques.

- La question de la dette : pour une législation internationale régulant la gestion des dettes.

- Les mouvements sociaux, féminins et démocratiques dans le Sud.

- Le chaos international et la militarisation de la mondialisation.

- La renaissance de la solidarité des « 77 » face aux défis mondiaux.

 

Ce programme implique une coopération étroite entre centres de réflexions et mouvements. Cette coopération, au centre des ambitions du Forum du Tiers Monde, du Forum Social Mondial et des fora régionaux définit la nature du « réseau de réseaux » que constituent ensemble ces organisations.

 

Seule l’intégration de l’analyse critique des systèmes de la mondialisation libérale (et des alternatives proposées en contre point) et des objectifs explicites ou implicites des mouvements qui agissent dans le monde réel permettra au Forum du Tiers Monde, au Forum Mondial des Alternatives et au Forum Social Mondial de formuler des alternatives concrètes, crédibles et efficaces.

 

La recherche de la « convergence dans la diversité » doit procéder du dialogue entre analystes et représentants des mouvements sociaux qui conduisent les luttes pour une mondialisation respectueuse des intérêts sociaux et nationaux qu’ils défendent.

 

L’exercice doit permettre de définir « notre agenda » celui des mouvements en question, leur permettant ainsi d’aller au delà de stratégies cantonnées dans la réponse au système critiqué qui lui, définit seul les termes de l’agenda (par le canal du G7 et de ses institutions, Banque mondiale, OMC et Forum de Davos).

 

Dans cet esprit les coordinateurs des programmes du Forum du Tiers Monde et duForum Mondial des Alternatives rappellent que la formulation concrète des alternatives exige :

(i) l’affinement des analyses du capitalisme contemporain réellement existant, tenant compte de toutes ses dimensions (révolution scientifique et technologique, transformations des systèmes productifs et de la vie sociale, interdépendance géo-politique mondialisé et alternatives à l’hégémonisme unicentrique etc.). Cet affinement doit concerner également la critique des théories économiques et sociales et des langages à travers lesquels leurs dimensions idéologiques sont exprimées. L’analyse doit permettre de mieux comprendre les relations qui associent les dimensions économiques et politiques du projet néo-libéral et entre autre situer dans cette perspective le danger réel de militarisation de la mondialisation.

 

(ii) L’affinement de la lecture des luttes en cours et des projets avancés par les mouvements, que leurs objectifs soient explicites ou seulement implicites ; l’identification concrète et précise des acteurs de la société civile, des dominants et des dominés, et en particulier la mesure de la prise de conscience des exigences de la démocratie pour un déploiement efficace des stratégies proposées.

 

(iii) L’identification, au-delà de la lecture des objectifs des mouvements, des perspectives sociétaires plus lointaines dans lesquels ils s’inscrivent, et des systèmes de valeurs qui les inspirent. Cette identification doit aider à mesurer le sens de la diversité des visions de la perspective de construction de l’avenir. Elle doit permettre également la critique permanente de la théorie sociale et économique, de ses concepts de base (efficacité économique, classes, peuples, nations, Etat) et d’identifier celles des liaisons entre ces réalités qui sont mises en relief et celles dont l’existence est voilée par les théories en question.

 

(iv) L’ambition d’inspirer des programmes d’action pour le court, le moyen et le long termes à tous les niveaux du national au mondial.

 

Le Forum du Tiers Monde inscrit sa réflexion en vue d’actions mobilisatrices dans la perspective de la construction d’un monde pluricentrique défini : (i) par des stratégies économiques et politiques aux niveaux nationaux, régionaux et mondial visant à réduire l’inégalité des partenaires dans l’interdépendance ; (ii) par des stratégies de régionalisation qui peuvent renforcer l’objet du pluricentrisme ; (iii) par l’approfondissement des processus de démocratisation de la société (dans tous les domaines sociaux, notamment les rapports entre les genres) et la création de ces conditions (par une économie politique ayant pour objectif l’éradication de la pauvreté) ; (iv) par la garantie de durabilité du développement (et des conditions environnementales de sa reproduction saine).

 

Structures et’organisation du Forum du Tiers Monde

 

· Le Forum du Tiers Monde a choisi, pour sa construction, une méthode qui lui permet d’éviter le handicap que représentent de lourdes infrastructures administratives qui ont fait tomber beaucoup des ONG mises en place au cours des deux dernières décennies dans une dépendance accentuée à l’égard des bailleurs de fonds. Dans cet esprit, le bureau central du Forum du Tiers Monde à Dakar est demeuré un « bureau de liaison » de taille modeste.

 

· Les activités du Forum du Tiers Monde sont conduites par deux catégories de personnes :

 

(i) les membres de son propre réseau, intellectuels compétent et respectés, décideurs.

(ii) Les partenaires associés dans les centres de réflexion et les mouvements sociaux intéressés par le programme.

 

Ce réseau de partenaires qui sont souvent aussi ceux du Forum Mondial des Alternatives et du Forum Social Mondial (comme des Fora nationaux et régionaux) ne pourrait pas fonctionner sans l’estime mutuelle des uns et des autres et l’intérêt qu’ils portent à leur coopération.

 

· Ces structures légères complexes font comprendre comment un programme aussi vaste que celui du Forum du Tiers Monde peut être mis en œuvre avec un budget modeste.

 

En fait le Forum du Tiers Monde agit comme un catalyseur.

 

Cette fonction est de première importance. Elle permet de transgresser les inconvénients de l’extrême fragmentation qui caractérise le panorama de la recherche dans le tiers monde. C’est sans doute parce qu’il est parvenu à remplir cette fonction que le Forum du Tiers Monde est devenu l’une des pierres angulaires de l’organisation de la société civile mondiale représentée au Forum Social Mondial.

 

Joomla templates by a4joomla